Salon du E-Marketing : Focus sur le street marketing

Bonjour à tous !

En ce moment même se tient le salon du e-marketing à Porte de Versailles au parc des expositions pendant trois jours. Nous avons spécialement pour vous, passé une journée parmi les grandes entreprises de marketing digital en B to B, afin de pouvoir vous raconter les dernières nouvelles les plus croustillantes.

Nous avons donc retenue une conférence particulièrement intéressante : Key performance group / Street marketing –> Parcours client : du marketing alternatif à la fidélisation omnicanal.

Cette conférence était présentée par Marcel Saucet et Cyrille Aguinet, de l’agence Key performance Group et Street Marketing, qui propose du BtoB ainsi que du BtoC, et qui a travaillé avec de grandes marques telles que Jack Daniel’s ou Diesel.

Le groupe s’occupe de tout le parcours client en partant de l’acquisition du client en offline (street marketing) et en online jusqu’à la fidélisation (CRM) au sein d’une plateforme grâce à un département analytique, en passant par l’animation grâce à « La fabrique à jeu et à buzz » qui propose des jeux simples tels que les jeux de grattage ou encore des jeux plus élaborés telle que la détection de mouvement. Grâce à ses jeux innovants, l’agence a remporté l’an passé le prix de l’innovation.

Ce que l’on doit retenir de la conférence : Dans le street marketing il faut réussir à capter l’attention du passant. Pour cela le marketeur n’a que 2 centièmes de secondes pour atteindre les 28% qui lisent réellement le flyer (pour 70% qui le jètent directement). Il faut donc être innovant pour sortir du lot. Mais ce n’est pas tout de traquer le client, pour effectuer un bon parcours client, il faut surtout pouvoir en mesurer l’impact ! Pour cela l’agence met en place des Key Performance Indicator afin d’en mesurer l’impact et de pouvoir prendre les bonnes décisions.

Grâce à tous leurs bons conseils, vous êtes maintenant prêts vous aussi à vous lancer dans le street marketing !

Marine Torres

Publicités

Salon du e-marketing : Comment surprendre le client dans son parcours ?

Du Mardi 14 au Jeudi 16 avril, le parc des Expositions de Paris accueillait la 11èmeédition du salon E-Marketing, Au programme, près de 150 conférences et ateliers et un total de 210 exposants.

Focus : Conférence Parcours client : Du marketing alternatif à la fidélisation omnicanal

Animateurs : Yohan Stern, Président, Key Performance Group et Marcel Saucet, Fondateur & Président, Street MarketingTM

De 10h15 à 11H se tenait la conférence de Key Performance Group, une agence digitale et  Street Marketing™ qui partageaient avec nous ces best practices, nouvelles tendances et retour d’expériences. Dans un univers toujours de plus en plus concurrentiel, et avec une démultiplication des messages publicitaires l’enjeu principal est de surprendre le client. Durant cette conférence, nous avons eu l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les 7 types de parcours clients clés. En voici deux totalement insolite :

Le drive to store : tirer profit d’Internet et de la géolocalisation pour attirer le prospect vers le point de vente. L’application du Sunshine Aquarium de Tokyo attire ces clients grâce … à des pingouins se promenant dans la rue! Le principe est simple et plutôt insolite. Un GPS vous localise, construit pour vous le meilleur chemin pour aller jusqu’à l’aquarium et ainsi, vous pouvez visualiser votre chemin en suivant des pingouins virtuel sur votre smartphone.

2013_10_23_JA___TokyoARPenguins
L’animation humaine: pour ce type d’opération la marque fait appel à des agents de terrain pour animer un lieu. Pour illustrer cette méthodologie, nous avons eu l’occasion de voir comment s’est fait la promotion du Fuzz Wax Bar, un centre d’épilation. La marque a tout simplement utiliser un homme à épiler. Tout est dit dans le nom, ce cobaye recouvert de bandes de cire se baladait dans les rues de Toronto offrant à chaque passant qui tirait sur une bande, un flyer promotionnel. Alors original, non ?

FuzzWaxBar_StreetWaxing13Alizée Ragot

Journée au salon du e-marketing, porte de Versailles

Le salon du e-marketing se tient en se moment même au parc des expositions de la porte de Versailles (les 14,15 et 16 Avril). Les professionnels du e-marketing y tiennent des stand ainsi que des conférences pendant ces trois jours.

J’ai pu assister à une conférence ce mercredi portant sur le parcours client: du marketing alternatif à la fidélisation omnicanal. Elle était animée par deux représentants de l’agence Street Marketing et Key Performance Group. Cette société organise des actions de street marketing pour de grands groupes tels que Orange, Jack Daniel’s ou Nestlé (KitKat).

Dans une société de consommation qui va à 100 à l’heure, il faut savoir capter l’attention des passants dans la rue qui sont de potentiels consommateurs. Seulement 28% de la population lit un flyer distribué. Le but du street marketing n’est pas seulement de faire du buzz mais de pouvoir mesurer efficacement le taux de transformation, c’est-à-dire le nombre d’achats effectués suite à une opération de street marketing.

Il existe plusieurs parcours clients clés. L’Ambiant Marketing : aller en dehors des sentiers battus et collecter des données. Les animation humaine, les Covered action: la customisation dehors ou encore l’event action: les flash mob.

Il faut savoir tracker le client mais aussi savoir mesuer l’impact d’une action. C’est pourquoi, pour chaque étape, cette agence installe des KPI pour pouvoir mesurer le taux de conversion, de participation ou encore d’achat.

Cette conférence était très intéressante car cette agence travaille avec de grands groupes et sait exactement comme s’y prendre pour ne pas faire de « bad buzz ».

Marketingement votre,

Arielle Rochmann

Salon du e-marketing: Le Big Data, un enjeu plus que jamais d’actualité

Comme chaque année, se tient actuellement porte de Versailles le salon du e-marketing qui rassemble des professionnels du content marketing, social marketing, mobile marketing mais aussi du Big Data. Ce dernier, comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, est un sujet qui préoccupe de plus en plus les entreprises, et pour cause, il pourrait bien être à l’origine d’une révolution dans la façon dont les entreprises pensent leur stratégie marketing et leur fidélisation client. Nous avons voulu faire un point sur les solutions existant à l’heure actuelle pour traiter ces « big datas » et avons assisté à la conférence d’Oracle: « Les datas clients, un nouvel enjeu à exploiter ».

A peine arrivés, Roland Koltchakian, Business Development Manager chez Oracle Marketing Solutions, nous rappelle que le marketing BtoB est très complexe. Selon lui, même en BtoB, on assiste à une digitalisation du parcours client. Par conséquent des sommes très importantes de données sont à collecter et à analyser venant de ces clients et prospects professionnels. Ces informations peuvent servir par la suite à mettre en place des actions marketing très ciblées et de segmenter de manière très fine son marché. Cette hyper personnalisation permise grâce au recueil et au traitement de ces données est devenue essentielle aujourd’hui en BtoB, non seulement parce que ce secteur requiert une attention toute particulière aux clients (car ils sot moins nombreux et d’autant plus précieux qu’en BtoC) mais aussi parce que de plus en plus d’entreprises se préoccupent de la gestion de leurs données client. La gestion du big data n’est donc plus aujourd’hui un avantage concurrentiel mais un élément requis pour toute entreprise qui veut connaître ses clients de manière précise et les fidéliser en conséquence. Ce phénomène s’illustre d’ailleurs par le nombre de fournisseurs de solutions marketing qui a explosé ces dernières années, passant de 300 en 2011 à près de 2000 en 2015.

En résumé, comme l’a dit Roland Koltchakian, aujourd’hui en BtoB comme en BtoC, la bonne gestion du big data va devenir un enjeu majeur de performance pour les entreprises si elles veulent créer des relations clients rentables et durables et même tenter de prédire le comportement de leur clientèle.

Salon du e-marketing: 14, 15, 16 avril à la Porte de Versailles.

Victor Belot, votre envoyé spécial sur place.

Piratage de TV5 Monde

C’est dans la nuit du mercredi 8 avril que le piratage de TV5 Monde a eu lieu. La chaine de télévision des français de l’étranger a été hacké par des représentants de l’Etat Islamique.

A partir de 22h, la chaine ne pouvait plus émettre ses programmes. Mais c’est aussi sur les réseaux sociaux que le pirtage a continué avec le Twitter de la chaine mais aussi son Facebook.

La France s’est encore une fois réveillée choquée par cette attaque qui a nécessité une préparation en amont des terroristes.

On peut encore se demander si la France est bien équipée pour palier a de tels piratages. La chaine était-elle bien protégée autant sur sa diffusion que sur ses réseaux sociaux.

La question de la confidentialité de nos donnée revient sans cesse. Nous exposons nos vies sur les réseaux sociaux et sur internet. Cependant, nos données semble une fois de plus accessible à tous et pire encore, piratables par des esprits mal intentionnés.

Marketingement votre,

Arielle Rochmann

Source:

http://www.lesinrocks.com/2015/04/09/actualite/tv5-monde-victime-dune-une-attaque-extremement-puissante-de-letat-islamique-11737110/

Smartphone et Smartwatch faut-il les deux ?

Bonjour à tous !

Avec la sortie de l’IWatch d’Apple, la montre connectée est au sein de toutes les conversations. Plusieurs marques se sont lancées sur ce marché afin de proposer au consommateur le meilleur produit. Le but est d’avoir à disposition sur sa montre des données partagées avec son smartphone. Alors que toutes les marques dont LG cherchent à rendre ces montres toujours plus intelligentes, cette dernière a eu une toute nouvelle idée : transformer directement le smartphone en Smartwatch.

En effet, la marque a déjà déposé un brevet en Janvier 2014 pour un smartphone entièrement flexible qui pourrait ainsi « s’arrondir » afin de se changer en montre intelligente.

Bien entendu ce projet n’est pas entièrement réalisable à l’heure actuelle du aux très grandes contraintes mais la marque travaille dessus afin de pouvoir commercialiser ce petit bijoux dans les prochaines années que l’on espère proches.

Pourquoi un tel projet ? Tout simplement pour ne pas avoir à la fois un smartphone et une smartwatch mais pouvoir se contenter des deux en un seul produit.

Le concept est d’avoir un smartphone suffisamment flexible pour pouvoir se fixer sur un bracelet afin de devenir une smartwatch, mais bien évidemment sans se casser.

Est-ce que vous suivrez ce projet qui semble, à l’heure actuelle, complètement irréaliste ?

Marine Torres

Capture d’écran 2015-04-13 à 16.15.30

Adidas, ou comment 200000 internautes ont cru au père Noël

L’évènement a fait grand bruit: Adidas, via un code promotionnel erroné a offert à plus de 200000 internautes un bon d’achat de 60€ sans minimum d’achat!

L’évènement s’est produit le week end dernier lorsque le code promotionnel « KB6B-OHCH-CU9U-O627 », normalement à usage unique, n’a pas été désactivé. Plusieurs internautes se sont rendus compte de la faille et se sont empressés de relayer l’information sur les réseaux sociaux. Quelques 200000 commandes ont été effectuées avec ce code promotionnel en l’espace de quelques heures. La marque aux trois bandes s’est rendue compte de la supercherie seulement cinq heures après le début de l’incident, mais le mal était fait: 200000 commandes pour un montant dépassant les 12 millions d’euros.

Adidas a fait savoir par la suite qu’elle invaliderait l’ensemble des commandes et rembourserait tous ses clients. Un geste que certains ont jugé peu commercial et n’ont pas hésité à dénoncer sur les réseaux sociaux.

Un manque de fair play pour la deuxième marque de sportswear au monde?

Victor Belot

Source: presse-citron.net